Presse

vu dans la presse

Le Moniteur -

Rénovation énergétique : les primes énergie varient fortement selon les régions

http://www.lemoniteur.fr/137-energie/article/actualite/23956837-renovation-energetique-les-primes-energie-varient-fortement-selon-les-regions

Les primes versées aux particuliers pour leurs travaux de rénovation thermique via les Certificats d’économies d’énergie varient de 1 à 6 à travaux équivalents entre le nord et le sud du pays, montre une enquête de Primesenergie.fr. Lorsque des particuliers réalisent eux-mêmes leurs travaux de rénovation énergétique de leur logement, des entreprises comme PrimesEnergie.fr, qui a publié le 25 mars une étude sur le sujet, proposent, en partenariat avec un fournisseur d'énergie, de racheter les certificats d'économies d'énergies et de reverser une prime en euros correspondant à la quantité d'énergie économisée (la valeur en kWh cumac correspond au cumul des économies d'énergie annuelles réalisées durant la durée de vie des nouveaux équipements). Il ressort de l'étude - qui a porté sur 50.000 demandes de travaux reçues par Primeenergies.fr en 2013 - que, à travaux équivalents, si la prime moyenne nationale atteint 374 euros, de nombreuses inégalités apparaissent entre les régions. La prime atteint par exemple au maximum 576 euros en Franche-Comté, loin très loin devant la Corse et son montant moyen de... 91 euros. Ces inégalités sont liées aux zones géographiques et climatiques. En réalité, cette prime veut favoriser les types de travaux en fonction des besoins liés au climat. "En toute logique, les régions de la partie nord du pays privilégient le chauffage", détaillait Nicolas Moulin, fondateur de Primesenergie.fr, dans Le Parisien du 26 mars. "Celles du sud vont plutôt s'orienter vers l'isolation de combles ou de toitures, avec quelques régions qui privilégient la pose de fenêtres isolées, comme le Limousin ou la Basse-Normandie." Ainsi, une chaudière "rapportera" plus à Lille qu'à Marseille, tandis qu'un chauffe-eau solaire donnera lieu à une prime plus importante à Nice qu'à Brest.

le Moniteur du 26/3/2014